Le Potala Lhassa

Le Potala Lhassa

Vu de loin, quelle belle carte postale, quel cliché magnifique pour le touriste que je suis !

et vu de prés, à l'intérieur des cœurs, derrière les sourires de façade, que je sens "imposés", une lourdeur dans chacune des pièces visitées, des caméras camouflés pour suivre chaque pas, chaque geste, des moines qui n'en sont plus vraiment dans ce folklore chinois, des mots qui sonnent faux, forts, alors que je rêve de silence dans ce lieu magnifique....

Ma tête est pesante, mon corps fatigué, de par l'altitude, de par ce qui se trame ici dans l'indifférence absolue, la nausée m'envahit, et plus tard les larmes de dégout...

Rien que d'évoquer ton nom, Tibet, je m'effondre de douleur, transpercée par ce peuple béni par l' Amour, la paix, et qui courbe l'échine....

Je ne sais pas si j'aurais le courage d'y retourner, je sais juste que cette page de ma vie est gravée à jamais dans mon cœur et que la nostalgie des souvenirs aura longtemps le goût de l' amertume...

Retour à l'accueil