un jeudi de pleine lune....

un jeudi de pleine lune....

C'était un jeudi, 18h30.

le cœur qui bat, une lourde porte qui s'ouvre, et tout bascule. Une fulgurance, mes pieds quittent le sol, ma tête se fracasse contre les étoiles, l'illusion est parfaite , le cœur aveuglé....ne verra rien...il va s'ouvrir comme jamais, être plus léger que le plus petit des atomes d'une parcelle de ma peau, le plus amoureux de tous les amoureux à cette seconde précise, les bulles de champagne me montent à la tête et ma vie me file entre les doigts...déjà....

Des jours et des jours, accroupie sur une planète sans nom, je déguste en gouttes à gouttes le fiel de cet amour au gout presque parfait....presque dérangeant....

Puis un matin, tes mains s'assèchent, ton corps s'absente, ton regard se déroute, tes mots s'enlisent dans les non dits, ton cœur devient inaccessible, le mode "off" s'offre à moi comme un cadeau du ciel....débute ma descente vertigineuse vers la réalité, l'attente me cloue les bras en croix....

Tous les espoirs de l'enfant que je suis alors s'abiment contre le bitume de ce chemin devenu impraticable, l 'impasse est fasse à moi, je ne la contourne pas, m'y invite à pas lents, et y dépose mon sac à souvenirs...

Le chemin inverse n'est pas bien long à faire, j'y reste quelques jours et je reviens à moi, étourdie de tant d'absence à ma vie; rien de cette fulgurance n'était pour moi, de cette magie insolente, miraculeuse, de ce mirage magistral...

Ni regrets, soulagement, nostalgie, juste un éblouissement que la vie m'offre sur un plateau de cristal....

ce soir le soleil s'est couché d'une humeur légère, ivre d'amour récolté ça et là, inscrit en moi au fer rouge....

Que cette lune soit le symbole d'une paix à venir...

Peut on aimer quelqu'un qui n'existe pas encore ???

Retour à l'accueil