En paix...

La paix...mot longtemps énigmatique à mes oreilles, à mon cœur...

J'ai mis du temps avant d'en comprendre le sens, d'en ressentir ses émois...

La paix intérieure.

Celle du ventre, sans hauts le cœur, sans avis de tempête,

Celle de ma tête, sans coup de sang ni coup de gueule,

Celle de mes mains, qui s'ouvrent, accueillir, donner

Qui se referment, sentir, préserver, protéger,

Celle de mes bras, qui encerclent le corps aimé,

Des bras qui sauvent, qui embrasent l'univers

Celle de mon visage, rieur, polie par la joie, éclairant et éclairé,

Celle de mes yeux, pétillants, lorsque les émotions s'y engouffrent,

Celle de mon corps, en lenteur et harmonie,

Lorsqu'il avance, confiant, aimant et lâche prise,

Celle de mes pieds, témoins de mes pas à pas, parfois hésitants

Celle de ma bouche, mots funambules, bulles de savon,

Qui se collent, se décollent, échanges d' ADN,

Celle qui s'invite dans mes cellules, sur la pointe de mon stylo,

Celle qui me fait rougir lorsque je dis les mots du cœur,

Celle qui me rattrape en plein vol lorsque je m'affaisse.

J'apprends à t'aimer, à te rester fidèle lorsque la guerre gronde en moi,

Que les soldats sont prêts au combat, je hisse le drapeau blanc...

Paix, "trouver la paix" "se mettre en paix" "se foutre la paix" "paix à son âme"

Autant de phrases sans vie, insipides, inodores, impasse des sens,

Aujourd'hui, je m'abreuve à ta source, me nourris de ta sève,

Je te respire, narines pleines, je te vis, poumons déployés,

J'aspire 150 litres d'air à chaque seconde, je m'envole,

Poupée d'hélium, dans d'autres bras qui comme moi,

Un jour de tempête, ont fait germé les graines de la paix...

Graine de bonheur. D'espoir. De vérité. Se délester. Lâcher prise.

Je sème, à tout va, à tout vent, j'ouvre des cœurs, j'ouvre des voies

Pour un jour, je le sais, récolter l' Amour suprême....

Retour à l'accueil