Une bouteille à la mer

Les pieds dans l'eau, je te jette, je t' expulse, je te décroche

A l'intérieur de ton corps ventru, trois mots, "je te quitte"

Trois mots écrits, consciencieusement, maladivement, trois mots sans mesure

Je te regarde flotter, car malgré le poids du jour, tu flottes, petite bouteille,

Tu te marres même, de ce scénario, cette fin de beuverie, de moi à moi

De moi en moi, tu t'esclaffes, tu avales, le sel, l'encre et le sable,

"Je te quitte", le temps d'un rendez vous avec le diable, quelle belle évidence

"Je te quitte" juste pour voir, si la douleur est toujours aussi forte, si tu te tords, si tu convulses

"je te quitte" juste là, ce matin fiévreux, le ventre gonflé, d'air et de vent, gonflé de vide

Je me déconnecte de moi, débranche les fils, décroche les pitons, je me décentre

Je me quitte, je m'envoie aux enfers, je ne ressens plus rien, juste des remous,

Présages d'une journée grise, maussade, à l'intérieur de mon être...

"Je te quitte", juste aujourd'hui, parce que demain, la bouteille sera vide

Les mots envolés, le mal digéré, la douleur assagie, le ventre plein

Demain, je reviendrai vers moi, d'espoir et d'attentes, d'amour et de foi

Je me jetterai à l'eau, une nouvelle fois, nue de débauches et de détresse,

Nue de brumes et de noirceur, nue de pensées misérables et de défaites amères

Je serais nue de tout, lavée de cette journée d'absence, seule sans moi...

Tu peux me quitter, mon Amour, tu peux choir, t'abandonner, te saouler de solitude,

Tu peux décider de lâcher, de te lâcher, tu as appris une chose en ce jour

Oui, j'ai appris que même en dehors de ma vie, lorsque je la quitte,

J'arrive à revenir, je retrouve le chemin de mon cœur, mes entrailles et mon désir de Vie

Ma résilience et ma quête, ma délivrance et ma liberté.

Retour à l'accueil