L'amour d'automne
L'amour d'automne

Mes yeux ne savent où se poser, tant la beauté est partout, mes yeux roulent, déroulent, déboulent,

Partout dans ces paysages hors normes, les couleurs s’éclatent, au sol, dans le ciel, un tableau peint de mains de maitre…

Et les odeurs douces, de bois humides, de pétales arrosées, de champignons arrondis ou rognés, au passage…

Les feuilles posées sur le sol, délicate attention du vent dans les arbres, qui rendent nos pas souples, et la terre ouverte, prête à l’accueil….

Les regards s’arrêtent sur chaque détail de chaque brin de chaque centimètre de vie, tout est là, offert, juste à tendre les mains…

Un feu d’artifice pour des pupilles avides de sensations, nous avalons tout ce qu’il y a à avaler, déguster, picorer jusqu’à la nuit tombée…extinction des feux….

Qu’est-ce que l’automne a à m’apprendre ? Pourquoi tant d’exaltation à chaque clignement de paupières ?

Le feu tombe des arbres, petit à petit, et la terre l’accueille, s’ouvre à lui, s’en nourrit, pour traverser l’hiver et ses turbulences…

Les branches lâchent prise, acceptent de se dépouiller, de se mettre à nu, plus vulnérable face au vent, à la neige, et pourtant inébranlable….les racines veillent….

Voilà ce que l’automne tente de me dire : « baisse les armes, stoppe les contrôles, freine les urgences, libère les idéaux inaccessibles, fais tomber les sabotages, les exigences, dépouille toi des futilités, obligations, limitations, impositions,

Déploie tes fragilités, tes limites, doutes, incompréhensions, cultive l’indulgence, l’imperfection, le repos, le sans rythme, le rien….

Tel l’arbre rencontré hier mille fois sur le chemin, fais confiance à tes racines, cœur sacré de qui tu es, écoute le mouvement des branches, énergie subtil de tes intuitions, laisse couler dans tes veines la sève de la vie sans vouloir diriger le flux, le reflux, laisse l’hiver venir à toi comme un moment d’introspection savoureux »

Hier, au détours de mes pas et de nos discussions, j'ai reçu un message...

Retour à l'accueil