Un rêve...une épine...une lueur

Ce matin, un réveil mouvementé, sourd, lourd

Quelques étirements Pâteux, sans mobilisation du corps,

Absente à moi même, mes pieds, la position de mes mains,

La tête à droite, la conscience à gauche, tout fout le camp !!

Des pas hésitants, le cœur battant, pour qui, pour quoi

Frilosité des mots, voix d'outre tombe, réveil sans fanfare....

Je me souviens de ce rêve, et y penser me fait venir des larmes...

"Je me trouve dans un endroit inconnu, entourée d'un tas d' individus, j'apprends que nous sommes en l'an 7500, soit près de 5500 ans plus tard....j'explique, réexplique à qui veut bien m'écouter d'où je viens, qui je suis, que c'est une erreur de la vie, que je ne devrai pas être là, je demande de l'aide, je crie à l'aide, et je reçois des rires, des rires pleins, pénétrants tous mes os, mon crâne, je reçois du silence, de l'indifférence, de la non assistance à personne en danger, je reçois une condamnation....condamnée à vivre là, seule, sans repère, sans amis, sans ressource, sans protection, sans âme ni foi, sans espoir, sans retour, torpillée de solitude, impuissante et transparente"

J'ai promené à l'intérieur de mon ventre, toute cette journée, le vide de ce rêve,

Et l'angoissante atmosphère de ce RIEN qui rodait, planait, transpirait....

Je me suis sermonnée "je ne suis pas ce rêve, ce vide, cette impuissance, cette solitude, cette transparence, je ne suis rien de tout cela"

Je me suis réconciliée au cinéma avec un très belle histoire d'amour

Je me sens vivante, seule, mais vivante....

Retour à l'accueil