Hisser les voiles...
Hisser les voiles...Hisser les voiles...

Ce soir, "Faut pas rêver" et les tourbillons himalayens

Le rideau s'ouvre, les yeux s' écarquillent, le cœur lâche prise,

Mon corps est en lévitation, en voyage, traverse l'écran, vampirisé...

Je sens le vertige des lieux m'envahir, mes pieds ne me soutiennent plus,

La salive manque à ma bouche, le feu s'installe au fond de ma gorge,

La poitrine se serre, le thorax s'emballe, voudrait sortir de sa cage,

Les rides de la douleur creusent leur sillon sur mes joues,

Et mes yeux piquent, à l'intérieur, à l'extérieur, piqures et surpiqures,

L'attraction est vitale, l'appel est viscéral, presque bestial,

Un morceau de moi vit là-bas, quelque part, minuscule et fondamental,

Dans un village, une maison, une famille, sur une paillasse,

Dans un monastère, au flanc d'une montagne, près d'une rivière,

Dans une chambre, une salle de prière, au milieu des troupeaux,

Ou peut être dans les champs, sur un chemin de cailloux, partout...

Je suis partout, tant que je suis là-bas, je suis en paix, à la juste place,

Les pays défilent, Ladakh, Népal, et le Tibet vient à moi,

Larung Gar, sa population de moines étudiants, ses petites maisons rouges,

Les unes sur les autres, enchevêtrées, comme soudées, solidaires.

On dirait un tableau d'artiste, une fresque spirituelle, une œuvre d' art

Et là, mon cœur se met en apnée, ma respiration s'arrête,

Je bascule avec eux, je prie avec eux, j' étudie et je joue,

Je vis de rien et pourtant de tout, d'un Tout, d'un Entier, je suis entière...

L'émission se termine, sur une route magnifique qui me ramène à Leh,

Le voyage tire sa révérence, le rêve continue sa chevauchée,

Alors je lève les yeux, et je croise le visage de sa Sainteté, posé sur une étagère,

Je murmure lentement, posément, amoureusement,

"Donne moi la force d'être moi, de réaliser mes rêves, de réveiller ce cœur engourdi,

Donne moi la force de quitter cet abime que je vois parfois aux pieds de ma Vie"

Un bout de moi, là bas, intime, fragile et inconnu....

Retour à l'accueil