les petites mains...

Je me mets à l’écart, je fais un pas de côté, pour mieux les observer, les décortiquer...

Ces petites mains qui s’agitent, minutieusement, qui coupent, découpent, se concentrent, Réfléchissent, agissent, fourmillent d’idées, pétrissent une pate qui sera bientôt au cœur de la table, la reine de cette fin de repas…

Ces mains que j’aime, tant elles sont précises, douces, emplies d’amour à préparer, Concocter, un repas que nous allons partager, ensembles…

Je les aime, ces mains cuisinières de simplicité, l’amour vrai est souvent simple…

Je les aime quand elles font marche arrière, trop de sel ? de sucre ? de farine ?

Ou qu’elles hésitent, car pas assez…je les aime quand elles m’invitent dans leur valse à éplucher, nettoyer, taillader...je participe à la fête du cœur, quelle chance !!

Mes mains, moins expertes, indécises, parfois maladroites, mais tout autant là, entièrement là, façonnent ce que nos bouches vont déguster, savourer, respirer aussi…car je me mets à humer, je me remplis de ces odeurs, crépitements de casseroles,

De ces regards complices, de ces mains que je caresse, j’effleure au passage, de ces rires qui remplissent la pièce, entre deux ciselages , deux histoires, deux moments de vie passés,

Je me repais de ces instants inédits que la vie nous offre, la saveur inégalable d’un atelier cuisine de nos mains aimantes…

Dans leur prolongement, quand je lève un peu plus la tête, il y a les yeux, rieurs et sérieux à la fois,

Il y a les sourires pleins, de ce moment présent et uniquement celui_là, le futur est passé à la trappe…

Il y a la lumière des visages, la lumière qui s’est posée parmi nous, pénétrant les corps, les cœurs, les petites mains..

Je me souviens de chaque parcelle de chaque minute de chaque moment de ce matin là,

Purs souvenirs de ces repas de famille que mes papilles et mes yeux d’enfant n’ont pas oubliés…

Je pars avec tout cela gravé dans ma chair , sur ma peau, vidéo au ralenti de ce que peut être la simplicité de la Vie…

Merci à vous, petites mains de tant d’amour inespéré…

Retour à l'accueil