Avide de sens...

L'enfant que j'ai été se souvient de tout...

De l'odeur de la mer bretonne,

De la texture douce et râpeuse du sable sur sa peau,

Du cri des mouettes mélodieux et mélancolique à la fois,

Du parfum indélébile des plats de maman,

De la voix rassurante de Mamie, de ses regards sur lui...

Des odeurs de cuisine devenues ses Madeleines de Proust,

Voyages nostalgiques et joyeux à la fois...

L'enfant que j'ai été aimerait se souvenir de mains sur sa peau,

De caresses qui effleurent et font vibrer,

De bras qui serrent trop fort, symbole de l'amour maternel...

Alors je découvre aujourd'hui, tel l'oisillon hors de son nid,

Ce que peut être la force tranquille de l'écorce d'un arbre,

L'harmonie de discussions partagées autours d'une table, d'un verre, d'un plat,

Le silence pénétrant du vent sur mon visage...

Le mélange subtil de tous ces sens, de façon insidieuse et inattendue,

Parfois me bouleversent, me chamboulent, me traversent,

Me rappellent que chaque instant vécu sans eux n'aurait aucun sens...

Ils me relient à moi même, à la découverte de sensations perdues

Dans les méandres de ma mémoire, ils me relient aux autres,

A ce qui se dit, ne se dit pas, à la puissance du langage des corps,

L'expression de l'Amour au delà des mots...

Une main, un grain de peau, un parfum envoutant, une saveur sur la langue,

Et c'est la magie de la Vie que je déguste et que j' agrippe...

Ils sont le fil qui nous relie, Toi, Moi, Nous, les Autres,

Ils sont des voyages, ils sont mon ancrage, ils sont le symbole de l' Amour.

Retour à l'accueil