Une journée particulière...

D'abord des regards. Qui se croisent.

Puis des mains tendues. Des embrassades. Et les yeux se colorent, de rouge...

Mélange subtil entre Amour et pudeur, lorsque les émotions nous épinglent...

En plein dans le mille, au centre de ce que nous ne disons pas, et qui se vit...

Parce que recevoir et donner, c'est le même acte de foi, la même profondeur,

Un peu comme si on donnait un bout de soi, et qu'on acceptait un bout de l'Autre,

On s'ouvre, on s'épluche, on enlève des couches, on ose une fragile mise à nue,

Le rapprochement, la distance qui se rompt, et les joues qui se touchent,

Les lèvres sont là, témoin de cet Amour éternel qui nous lie à Elle, Maman...

Dans la même seconde, dans la même foulée, il me manque la Mienne,

La joie de sa présence, et de son émotion qu'elle aurait sans doute camouflée...

En cet instant précis, en cette absence signe d'un vide inattendu,

Il m'aurait plu de t'avoir eu là, à nos cotés, en ce jour particulier...

La journée a étiré ses minutes de doux partages, de tendresse à chaque foulée,

Chaque seconde étant un prétexte à la quiétude, à la complicité et aux mains qui s'accrochent.

Je ferme les yeux, comme j'en ai l'habitude à présent pour me faufiler à l'intérieur de moi,

Je ferme les yeux et je me laisse envahir par la Vie qui gronde, qui se met en route,

Qui frappe à ma porte, qui me bouscule, qui trépigne d'impatience, qui m'accule aussi...

Qui s'agite, qui ralentit en même temps, qui met mon corps dans l'éveil de ses sens,

Qui se joue de mes peurs, des larmes parfois qui s'invitent, témoins d'un passé...

La vie s'impose, ne me lâchera plus, car j'y ai trouvé sa source qui s'était cachée de moi.

J'ouvre les yeux, je me connecte à toi, je puise dans cet Amour

Ce que je m' étais interdit de vivre. La voie est libre.

L'éternité à porté des cœurs. Et la foi en l'à-venir...

Retour à l'accueil