l'absence...

Une barque, jonchée sur le sol, sans son eau, sans ce qui délivre,

Elle est là, à deux pas de moi, immobile, inutile, et belle ainsi

Qu'a t'elle fait de mal pour qu'on lui retire son essentiel ?

Trop vieille ? malade et incurable ? plus dans le coup...

A coté d'elle, d'autres coquilles, flambantes et neuves,

Chahutent en surface, la mer est agitée...

Combien de passagers s'y sont assis, y ont péché,

Mangé, médité peut-être, s'y sont isolé, ivre de bonheur,

Combien de voyages en mer avant de sombrer sur terre...

Je passe ma main sur son ventre, rugueux, abimé par le sel,

Plus de peinture, ni de vernis, mais des tonnes de souvenirs,

Dans ces espaces réservés aux lois de la Vie...

A l'abri de regards, je m'y inviterai bien, dans cette dépouille marine,

Pour partager avec elle l'absence de ce qui m'est essentiel...

Pas besoin de rames, ni de boussole, je sais comment y aller, à cet essentiel,

Et je sais quand il va revenir alors chuuuut....et patienter....

Retour à l'accueil