Le temps qui file...

Le temps qui passe, parfois trépasse, souvent nous surpasse,

Le temps qui file, je tire sur la bobine, le fil est incassable,

Le temps qui nous regarde de haut, imperturbable, au millimètre prés,

Je regarde le temps...qu'il parte, qu'il fasse ses bagages, qu'il m'abandonne,

Si tel est son souhait, je ne le retiendrai pas, ne le pleurerai pas,

Qu'il aille se plaindre sur d'autres poignets, dans d'autres maisons,

Qu'il aille casser d'autres oreilles dès le lever du soleil...

Le temps qui passe, nous presse, nous scie les mains,

Coup de pied pour aller plus vite, coup de gueule pour ne rien oublier,

Coup de sang pour arriver à l'heure, coup d'arrêt quand le cœur dit stop,

Coup de blues quand on attend qu'il passe, coup de grisou quand l'attente est vaine,

Coup de cœur quand c'est l'heure de notre rendez-vous, palpitant, irradiant,

Coup de grâce lorsqu'il sonne le glas, la fin, la perte, le vide,

Coup d'épée dans l'eau lorsqu'on le veut rapide, triomphant, insolent,

Coup de gueule quand il s'impose à moi, m'étrangle, entaille ma patience...

Alors je le libère de sa boite, je lui redonne sa noblesse, sa place,

Je le laisse en paix, le champs libre, l'univers comme scène de jeux,

Le temps qui file, qui se faufile, j'apprends à l'aimer,

Je déroute mes yeux de ses deux aiguilles, la petite et la grande,

Je n'entends plus les secondes qui passent, les cloches des églises,

Je vis avec un temps qui ne connaît aucun mécanisme, aucun tic tac, aucune panne,

Celui des étoiles qui nous regardent, des soleils qui se lèvent et se couchent,

De la lune et ses croissants, des rivières qui regorgent et du soleil qui nous pique,

Je vis de ce temps qui nourrit, abreuve, calme et caresse les douleurs,

Je vis de ce temps inviolable, inaltérable et libre,

Celui que nous avons dans nos cœurs et qui ne se trompe pas,

Qui s'endort et se réveille chaque jour, le sourire aux lèvres...

Le temps qui file, le temps qui passe,

C'est ma vie qui décide, la bonne heure a sonné,

Elle sera au rendez-vous, cette fois-ci....

Retour à l'accueil