Sa Majesté...
Sa Majesté...

La glace. Elle m'obsède.

A chaque fois que je l'observe, nez en l'air,

J'aimerai tant, nez en bas, la voir du haut de mes pieds,

Effleurer ses couleurs bleu, ciel, bleu marbré, bleu sali,

Symbole de la vie et parfois de la mort, aussi...

Ses abimes, ses cris sous les effets du réchauffement climatique,

Lorsqu'elle craque, nous parle, nous hurle, se dévisse, délabrement,

Lorsqu'elle gronde, se met en colère, lorsqu'elle engloutit le vent,

La pluie, la neige, lorsqu'elle meurt à petit feu et que j'en ai mal...

Lorsque ses crevasses se libèrent, s'écartent, se détachent, se délient,

Qu'elle disparaît de la Vie et avec elle, des milliers d'autres choses, essentielles...

Je pourrais rester là, des heures, à la voir vibrer, à l'écouter se plaindre, gémir,

Et en fermant les yeux, j'imagine sans mal, cinquante ans plus tot,

Sa force, son épaisseur, incassable, éternelle, collée pour des milliards d'année à la terre...

Comme j'aimerai te caresser de mes pieds, du bout de mes semelles,

De mon poids léger qui ne te ferait aucun mal,

Comme j'aimerai te défier, un peu, en suivant la trace faite par d'autres,

Parvenir en haut, tout en haut, t'admirer, sentir mon cœur exploser,

M'incliner devant tant de beauté, cat tu es si belle, majesté des Hauts Lieux...

Je ne saurai dire pourquoi tu me fais venir les larmes aux yeux,

Ni pourquoi des frissons s'emparent de ma peau,

Pourquoi je me sens triste et heureuse en même temps,

Impuissante et éternellement reconnaissante aussi...

Tu es notre Essentiel à tous, puissions nous nous en souvenir longtemps...

Retour à l'accueil