Le sens des mots...a t'il un sens...

Tombé du ciel ou le ciel qui tombe sur ma tête

Tombée de haut ou

Les bras m'en tombent

Folle alliée,

Folle amoureuse, t'es folle ou quoi...

L'air de quoi...l'air fin...l'air de rien...

T'es bien avancée, alors tu décides quoi...

Je te l'avais bien dit, je t'avais prévenue, tant pis pour toi

Bonne à rien, bonne à tout faire, bonne à marier,

Laisse tomber, laisse toi faire, laisse moi tranquille,

Rouge de rage, la vérité dérange, rouge de honte,

Ca me rend malade, piqué au vif, taille de guêpe,

L'espoir fait vivre, après la pluie vient le beau temps,

Qui ne dit mot consent, le silence est d'or,

La tête en l'air, la tête à l' envers ou bien sur les épaule, les pieds sur terre,

Poule mouillée, chair de poule, fier comme un coq,

Transit de peur, la peur du ventre, les jambes autours du cou...

Le sens des mots s'envole, je fais ce qu'il me plait,

Je les place, les déplace, je les enrobe, à la dérobée,

Je m'en amuse, j'en oublie ce que je voulais dire,

Je les écrits, les grave, les efface et recommence,

Des plus forts, plus puissants, plus parlants, plus sexy,

Mais j'en oublie le sens, j'en oublie le chœur, l'essentiel,

Car l'essence est ailleurs, ni sur l' écran, ni sur mes pages,

Ni dans l'encre de mon stylo, ni dans les mots de ma bouche,

Pas plus que sur les touches de mon portable, de mes SMS,

De mes messages sur répondeur, de mes coups de gueule,

De mon carnet de route ou de mes cartes postales...

L'essentiel est ailleurs, dans le creux des arrondis,

Dans l'espace entre deux mots, dans le point en fin de ligne,

Dans le silence des yeux émus, dans la tourmente du cœur transit,

Dans le sourire de cette bouche amoureuse,

Dans l' attention douce d'une main qui s'avance,

Dans l'éclat humide de ton regard complice,

Dans l'abandon des gestes quand le désir est là,

Dans les rires de joie que nous seules comprenons,

Dans la démarche féline quand tu t'approches de moi,

Dans tout ce qui ne se dit pas lorsque les mots s'épuisent...

Retour à l'accueil