Le Voyage Intérieur

t"Votre état me touche à mesure que je vois les productions de votre esprit, si vrai, si naturel,  si facile et quelquefois si sublime"

 

C'est comme cela que l'histoire a démarré. Deux parfaits inconnus. Un regard qui croise un autre regard. Furtif. Car pourquoi s'intéresserait-il à moi ? puis un second qui traine un peu plus, sur mon visage, sur mes mains, enfin, c'est ce que j'imagine car il fait un peu sombre dans cette pièce. Les minutes s'égrènent, les attentions s'accumulent, une approche se fait, d'abord timide puis plus directe, plus osée, les bouche se parlent, au début, des mots inaudibles, la musique et les fous rires couvrent les voix...puis petit à petit, la synchronie se fait, les phrases s'entrechoquent et la rencontre, telle une magicienne camouflée, peut naitre.

Les heures défilent et je ne les vois pas passer, la séduction opère, j'écoute, je bois les paroles, je veux tout savoir de lui et peut être aussi lui donner un peu de moi. Je lis à travers nos discussions une vie bien remplie, une vie où se mêlent à tout va, des grands bonheurs et des grandes souffrances. Je lis à travers son sourire et ses yeux espiègles, une âme d' enfant qui s'accroche sans relâche à ce corps d'adulte.

Je découvre les heures durant cette fascinante épopée qu'a du être sa vie, ce mélange si subtil de force et de fragilité. Il me dit être passionné de lecture, d'introspection, de spiritualité, il me conte ses péripéties du bout du monde qui lui ont appris tant de belles choses sur lui, il me dit s'être enfin rencontré au cours de nombreux voyages initiatiques, intérieurs. Il parle, il parle ,et moi je bois ses paroles, j'envie cette facilité dans le verbe, cette aisance à toucher l'autre du bout des lèvres.

Le petit matin arrive, nous avons parlé toute la nuit, l'atmosphère de la pièce a changé, tout est calme. Nous sommes seuls au milieu des verres, des bouteilles, des cendriers pleins, nous sommes seuls et cette nuit j'ai compris quelque chose:

 

"celui qui ira plus loin en observant le mécanisme de la pensée humaine, sa vie, sa forme, ne pourra plus douter qu'il possède en lui, autours de lui, des créations inépuisables"

Retour à l'accueil