Il n'en saura rien....

Il ne saura jamais à quel point l'uppercut fut doux,

Son cœur d'enfant, ses yeux ronds et quelquefois si tristes,

Ce visage d'ange qui a parfois fait vaciller ma patience,

Cette fragilité que déjà il cherchait à camoufler,

Cette sensibilité que son sourire dévoile,

Il ne le saura pas car je ne l'ai pas su,

Ce n'est qu'après, après mes peurs, après quelques larmes,

Que j'ai compris combien il m'avait heurtée, effleurée, chamboulée,

Combien sa souffrance avait pu être la mienne,

Lorsqu'à grand coup d'effort, il tentait d'être comme les autres,

Sage et attentif et consciencieux et concentré et bon élève et...

Trop sans doute pour ce petit Homme fait de quatre pommes,

Le diable au corps, la colère dans ses mains, dans ses jambes,

Un jeune vie en perpétuelle rébellion, tellement fatigante, vaine guerre....

Mais moi je sens dans mon cœur ce que lui ne sent pas encore,

L'appel à l'amour d'un petit ange que la vie va modeler, jours après jours...

Que ce modèle soit sous le signe de la douceur, de la tendresse,

Que son armure tombe, qu' elle le laisse en paix...

Petit bout de début de vie, je te souhaite le meilleur à-venir....

 

 

Retour à l'accueil