Une vague...est venue m'emporter

Une vague est venue s'écraser devant ma porte

Je ne l'ai pas vue venir, j'avais la tête en l'air

Une vague est venue m'emporter, douce amie, douce aimante,

Je n'ai pas resister, je me suis laissée faire,

Une vague est venue me dire, me chuchoter,

Que la vie est plus forte que tout,

Que l'amour est partout autour de nous,

Que le voir est une chance, une aubaine, une bénédiction.

Une vague est venue me caresser le cœur, là où c'est si fragile,

J'ai tout pris, tout absorbé, morte de faim, et me suis régalée,

Une vague est venue me réveiller, m'ouvrir les yeux,

Car tout est là, tout a toujours été là, évidence affolante

Lorsque le cœur s'aveugle, s'enlise, s'étouffe.

Une vague est venue me dire qu'elle m' aimait,

Qu'elle n'était pas la seule, que je le méritais,

Alors je l'ai crue, je la crois, étourdie, apaisée,

C'était un beau dimanche de mars,

L'amour s'est invité, l'amour s'est infiltré,

Gratitude éternelle de celui que je n'attendais pas.

 

 

Retour à l'accueil