Savoir s'en contenter...
Savoir s'en contenter...
Savoir s'en contenter...
Savoir s'en contenter...
Savoir s'en contenter...

Savoir se contenter du silence,

Celui qu'offre la nature en ce jour de paix,

Les pieds légers soulèvent la terre, l'envol est proche,

L'envol vers la simplicité, la joie du corps d'être là,

La liberté d'être, d'avoir choisi, d'avoir décidé, d'être là...

Savoir se contenter de ça...si peu et tant à la fois,

Peu pour ceux qui n'ont pas le temps,

Et tant pour ceux qui ne peuvent vivre sans...

Je fais partie de ceux-là, même quand mes pas sont lourds,

Quand les muscles brulent, que le cœur implose,

Même quand mes chaussures s'enlisent, je suis toujours là,

Connectée à toi, connectée à l'espace, en son vide et sa puissance.

Toi, Mère nature, qu'il m'est difficile de ne pas te sentir, d'être loin de toi,

Qu'il m'est difficile de t'abandonner lorsque la vit bat son plein,

Qu'il m'est douloureux de me séparer de toi, toi ma nourricière,

Toi qui sait écouter mes plaintes, mes tristesses et mes joies aussi,

Toi à qui je me confie souvent, qui accueille mes larmes et mes questionnements.

Savoir se contenter de ce royaume que certains ne voient plus,

Déguster le prix de chaque respiration dans ton ventre généreux.

Savoir se contenter. De cet or sous mes pas.

Comment te remercier...si ce n'est de te vivre....

 

 

 

 

Retour à l'accueil